Nouveautés

Graissage des roulements : Le nettoyage

08. mars 2018

Graissage des roulements : Le nettoyage

Comment créer un système grâce auquel la fiabilité de fonctionnement du lubrifiant de votre roulement est assurée ? Obtenir la bonne réponse est essentiel pour améliorer la durée de vie et la performance de vos…

Procédures de lubrification des roulements
1ère partie – Le nettoyage


Comment créer un système grâce auquel la fiabilité de fonctionnement du lubrifiant
de votre roulement est assurée ? Obtenir la bonne réponse est essentiel pour
améliorer la durée de vie et la performance de vos roulements.
Le nettoyage de toute huile, graisse ou revêtement anticorrosion existant
prend de l’importance en même temps que la durée de vie de service et la fiabilité
de l’application deviennent de plus en plus critiques. Le mouillage par le film
lubrifiant de la surface de contact sera amélioré par sa propreté. Enlever ces huiles,
graisses et revêtements permet également d’éliminer tout risque d’incompatibilité qui
pourrait exister entre ces produits et le nouveau lubrifiant. Il est d’ailleurs toujours
recommandé d’enlever ces produits avant d’appliquer des lubrifiants perfluorés ou à
base de silicone.


Les revêtements de surface existants peuvent agir comme agents séparateurs,
empêchant la graisse appliquée de lubrifier correctement les bagues et les billes du
roulement. Pour les applications fonctionnant à hautes vitesses (nDm > 800,000 ou
n/ng* > 0.8), ou quand un lubrifiant spécial est utilisé, une surface propre et sèche
est souvent primordiale pour assurer une adhésion correcte entre la matrice
épaississante de la graisse et les surfaces du roulement.


De nombreuses entreprises fournissent leurs produits pré-lubrifiés avec un film
d’huile et/ou un revêtement anticorrosion. Si ce revêtement possède à la fois un
micro-épaississant et est compatible avec le lubrifiant sélectionné, un pré-nettoyage
n’est peut-être alors pas nécessaire.

Il est donc important de discuter de cette situation avec les fournisseurs de roulements et de lubrifiants.
L’utilisation d’un solvant non résiduel pour le nettoyage des surfaces de
roulement permet une condition optimum de lubrification.

Avant de sélectionner le solvant industriel approprié, il est primordial de se référer aux réglementations en vigueur quant à leur utilisation.
Les solvants non-résiduels les plus efficaces étaient jusqu’alors CFC-113 (Fréon®
TF) et le chloroforme de méthyle (1,1,1 trichloroéthane). Cependant, les
règlementations quant aux produits chimiques néfastes à la couche d’ozone
interdisent l’utilisation de solvants de ce type. Dans ce cas, le meilleur solvant non résiduel autorisé doit être utilisé.


Les critères d’application, de même que le degré de contamination, détermineront
l’étendu de nettoyage requis et si plusieurs nettoyages ou un nettoyage ultrasonique
sont nécessaires.


Une fois les éléments nettoyés secs, ils deviennent sujets à la corrosion
atmosphérique. Si une lubrification immédiate n’est pas possible, les éléments
doivent être recouverts d’une dispersion du lubrifiant prévu avant d’être stockés.
Même si les roulements sont immédiatement lubrifiés, les parties non lubrifiées
restent sujettes à la corrosion.

De ce fait, il est recommandé d’appliquer un léger revêtement anticorrosion sur ces surfaces après lubrification.


* n = rpm du roulement, ng = indice de vitesse du roulement graissé (rpm)

Contacts
Klüber Lubrication France S.A.S.
10 à 16 Allée E. Ducretet
Z.I. des Auréats
26014 VALENCE Cedex
Tel.: +33 (0)800 840 153