Nouveautés

Les 4 formes de Tribocorrosion

21. septembre 2017

Les 4 formes de Tribocorrosion

Comprendre, analyser er expertiser les dommages de vos composants pour sélectionner ensemble la solution optimum

La tribocorrosion est une forme spéciale d’usure qui se manifeste par l’apparition de corrosion superficielle brune. C’est la détérioration de matériaux dont les surfaces en contact sont en présence de charges moyennes et soumises à des mouvements oscillants, circulaires, vibratoires ou à des chocs. La tribocorrosion se produit à la suite de la sollicitation de la matière qui, par activation mécanique sous l’influence d’une matière extérieure comme l’humidité ou le lubrifiant, créé des modifications physiques, chimiques et énergétiques du système tribologiques. Elle se manifeste toujours par la formation d’une usure oxydante élevée. Les particules d’usure peuvent alors être évacuées des points de contact ou s’accumuler et obturer l’ajustement (rouille d’ajustement) et conduire à une défaillance fonctionnelle. Il existe différents formes de tribocorrosion :

  • La tribocorrosion dite « sèche » est la formation d’oxyde ou le marquage des surfaces lors de contacts métal-métal dus à une sous lubrification ou une absence totale de lubrifiant. La solution est alors simple : il suffit de lubrifier le composant avec le lubrifiant approprié et en quantité mesurée.
  • La tribocorrosion « humide » correspond à « l’incrustation pâteuse » de particules d’usure et de produits de vieillissement dus au lubrifiant, elle se traduit en la formation d’une pâte brunâtre. Le lubrifiant est alors inapproprié et cela se traduit par sa décomposition et une réaction avec les particules de métal et d’oxydes métalliques.
  • La tribocorrosion statique est présente lorsque les deux matériaux en contact sont incompatibles de par leurs différences de potentiels. La résultante de cette incompatibilité reste un phénomène d’ionisation des métaux. Cette forme de tribocorrosion est plus généralement appelée corrosion électrolytique. Elle peut être largement limitée grâce à l’utilisation de lubrifiants spécialement développés pour isoler le contact tels qu’une graisse dotée d’une haute résistivité ou des pâtes de montage.
  • La tribocorrosion cinétique se produit quant à elle lorsqu’il y a du frottement statique et des vibrations. Ces micro-oscillations produisent inévitablement de l’usure, comme dans les roulements de roues. Cette forme de tribocorrosion est la plus fréquente, aussi elle peut être éliminée ou au moins évitée de par l’utilisation de lubrifiants permettant une diminution considérable des frottements et de l’usure. Plus particulièrement, les graisses testées « Faux Effet Brinell » (FEB) limitent cette corrosion de contacts et tous les micro-dommages causés par les vibrations, notamment lors du transport des machines.

 

Contactez nos experts afin d’effectuer avec eux une analyse de vos exigences. Nous sélectionnerons ensemble le lubrifiant adapté qui protègera efficacement vos applications contre la tribocorrosion.

Contacts
Klüber Lubrication France S.A.S.
10 à 16 Allée E. Ducretet
Z.I. des Auréats
26014 VALENCE Cedex
Tel.: +33 (0)800 840 153
Contactez-nous

Vous recevrez une réponse sous 24 heures

Merci pour votre demande.Nous reviendrons vers vous dès que possible.

Une erreur s'est produite. Réessayer, s'il vous plaît, plus tard.